Biographie


Ge Ba

Les « Ge Ba », ces « peintures de tissu », sont nées en Chine par le recyclage traditionnel des vêtements devenus importables. Raffinement extrême des arts de récupération, chaque « Ge Ba » est une composition faite à base de colle de riz et de tissus provenant d’un col de veste trop usée, d’une poche encore solide, d’un fragment de robe de mandarin effilochée…

Ces pièces, alors renforcées, pouvaient resservir dans le vêtement, mais discrètement : doublures, renforts, semelles intérieures.
Sur ces « galettes » de tissu on retrouve les couleurs de la vie chinoise : l’indigo, le brun et le noir du petit peuple, les semis de fleurs strictement réservés aux enfants, le chanvre imprimé au bloc, la soie « peau de requin » et des fragments de calligraphies réchappées de la Révolution culturelle.

Cette collection exceptionnelle de 90 « Ge Ba » a été réunie dans les années 50 et 60 par un collectionneur unique.