Biographie


Marcelle Cahn

(1895, Strasbourg - 1981, Neuilly-sur-Seine, France)

Enfance et jeunesse studieuse, Marcelle Cahn apprend à dessiner, à peindre, à jouer du violon et du piano. Grâce à sa mère, pianiste et mélomane, elle découvre, très jeune, la musique contemporaine dont celle d'Arnold Schönberg. La période de 1914 à 1918 est marquée par un séjour à Berlin où son frère Roger effectue son service militaire. Sa mère et son cousin l'accompagnent. Marcelle en profite pour fréquenter la Lewin-Funke-Kunstschule à Charlottenburg où enseignent Eugene Spiro (portraits) et Lovis Corinth (nus). Dans cette ville, Marcelle découvre avec intérêt les artistes expressionnistes du Sturm.. En 1920 Marcelle séjourne à Paris et en profite pour voir et revoir les oeuvres de Cézanne qui représente pour elle le sommet de la peinture moderne. Elle fréquente aussi l'atelier d'Arraujo où elle dessine, peint et expérimente des dessins aux formes géométriques. Enfin, elle passe deux mois à l'Académie Ranson puis revient à Strasbourg pour continuer de manière autonome ses propres recherches.

En 1925, de retour à Paris, Marcelle fréquente l'Académie de la Grande Chaumière et s'exerce aux nus, natures mortes, dessins et peintures cubistes.

Le galeriste Léonce Rosenberg s'intéresse à ses travaux et la met en rapport avec Fernand Léger de l'Académie Moderne et avec Amédée Ozenfant. Marcelle fréquente aussi des peintres : Willi Baumeister, Léopold Survage, Tutundjian, Ossip Zadkine, Suzanne Valadon, Louise Hervieu, Michel Larionov, Natalia Gontcharova. En 1926, Marcelle participe à l'exposition de la Société Anonyme au Brooklyn Museum de New York «C'était une exposition fondamentale, la première exposition internationale des tendances actuelles de l'époque. »

Elle expose aussi, à partir de 1926, au Salon des Artistes Indépendants.

En 1929, Michel Seuphor invite Marcelle Cahn dans le groupe Cercle et Carré. Elle expose et fait la connaissance de Hans Arp, Sophie Taeuber-Arp, Piet Mondrian, Vassily Kandinsky, Georges Vantongerloo, Jean Gorin, Joaquín Torres García, etc.

Dans les années 1930, Marcelle Cahn se retire de la scène artistique publique. Elle dessine et peint à Strasbourg. Pendant ses courts séjours à Paris en 1932 et en 1934, elle ne renoue pas avec les artistes qu'elle connaissait.


Sélection d'expositions


Expositions

2011 - Marcelle Cahn, entre amis, Musée des Ursulines, Mâcon
2010 - Marcelle Cahn, l'artiste engagée, L'Espace de l'art Concret, Mouans-Sartoux
1986 - Thèmes et Variations, Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
1972 - Exposition itinérante des oeuvres de Marcelle Cahn, Centre National d'Art Contemporain, Paris

Collections

Fondation Verbeke, Stekene, Belgique
Musée d'art moderne et contemporain Berardo, Lisbonne
Musée des Beaux Arts, Dijon
Musée de Grenoble
Musée des Beaux-Arts, Lille
Musée des Beaux-Arts Nantes
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris
Centre Georges Pompidou, Paris
Musée Sztuki, Lodz, Pologne
Musée d'art moderne et contemporain, Strasbourg