Biographie


Kim Keun-Tai

(né en 1953, Séoul, Corée)

Ancien étudiant de la célèbre université Chung-Ang, à Séoul, Kim Keun-Tai s’inscrit dans le mouvement Dansaekhwa dit monochrome. Mais, par une recherche philosophique et esthétique profonde, il a toujours cherché à en dépasser les limites conceptuelles.

Son œuvre révèle la richesse de la tradition coréenne multimillénaire de la céramique et, tout particulièrement, des « jarres de lune ».  Il rend également hommage à des intérieurs de maisons traditionnelles qu’il a connu dans son enfance, par une réminiscence abstraite extrêmement poétique. Dans une forme de réminiscence abstraite extrêmement poétique, chaque œuvre évoque une méditation philosophique, entre tradition et modernité. De la simplicité de la forme et de la complexité de la technique, s’imposent le divers, la pureté et la force.

Entre 2005 et 2015, il s’est entièrement dévoué à son œuvre et à la méditation, grâce à l’aide du Chan Gongan. Son travail est donc resté confidentiel un temps. Il s’impose, à présent, comme une des formes les plus originales de l’abstraction contemporaine coréenne.


Sélection d'expositions


2017 – Solo Exhibition, Chosun Art Museum, Seoul
2012 – Discussion - Wall, Godo Gallery, Seoul
2010 - Discussion - Nature, Daewoo Gallery, Seoul
2008 – MANIF14!08,  Daewoo Gallery, Seoul
2004 – Solo Exhibition, Konrad Munter Gallery, Meerbusch
2002 – Paris-Seoul, Maison des Metallos, Paris
2000 – Artists of Tomorrow, Sungkok Art Museum, Seoul




kim-keun-tai