Nicolas Fédorenko

du 1 Octobre au 20 Novembre 2010

Galerie Matignon

Transformé, déformé, retravaillé, recolorisé le lapin se décline ensuite en 20 oeuvres singulières. Chaque tableau questionne alors les limites du corps, son intégrité dans une farandole tragi-comique. Nicolas Fédorenko nous offre une exposition surprenante et riche en émotions qui invite le public à réfléchir sur la notion de détournement.