Par dela le monochrome

Bang Hai Ja, Choi Jun-Kun, Jang Kwang Bum, Hur Kyung-Ae, Won Sou-Yeol, Kim Tae Ho

Par dela le monochrome

du 3 Décembre au 16 Janvier 2020

Galerie Matignon

De Séoul à Paris, les artistes coréens défendus par la galerie depuis 5 ans poursuivent leurs recherches au delà des frontières entre abstraction et figuration. Tous se confrontent au long travail exigeant et méditatif de la matière. Chacun invente l'élégance d'une écriture où la trace du travail de la main s'efface pour mieux servir la puissante esthétique de l'oeuvre.

MAËL BELLEC, conservateur en charge des collections coréennes du Musée des Arts
Asiatiques de la ville de Paris - Cernuschi, dans un exercice d?admiration, présentera le dimanche 1er décembre, à 16h, à la galerie, la singularité de chaque artiste :



- BANG HAI JA, Séoul, 1937 : Influencée par l?École de Paris à son arrivée en 1961; très vite elle initie une écriture de matière et de lumière. De la peinture au vitrail, ses dernières créations vont rejoindre l?architecture de la Cathédrale de Chartres.
- CHOI JUN KUN, Jeju, 1965 : Radical, sur fond blanc, à la main levée, à l?encre de Chine, patiemment couche après couche suggérer la matière volcanique, la perspective d?un paysage Zen.
- HUR KYUNG-AE, Gwangju, 1977 : Recouvrir aussi la toile de multiples couches avant de s?attaquer au couteau, au tournevis, à la palette à un arrachage de matière pour rendre vie en volume à la couleur.
- JANG KWANG BUM, Séoul, 1972 : Peindre des centaines de couches monochromes, puis poncer la surface pour faire émerger des lignes différemment colorées qui parfois évoquent des paysages
- KIM TAE-HO, Busan, 1948 : Quitter les tons ternes et monotones du Dansaekhwa pour initier une riche palette, reflets de la Corée en reconstruction. Il est le seul membre du mouvement à être né après la Seconde Guerre Mondiale.
- WON SOU-YEOL, Jeju, 1949 : Donner des années à l'invention d'une matière lourde, faïencée et résistante pour déployer en noir et blanc dans motifs verticaux ou circulaires, et suggérer la transcendance.


Exposition
3 déc. 2019 - 18 janv. 2020
Du mardi au samedi
de 11h à 19h

Contact
24 rue de Penthièvre - Paris 8e
contact@francoiselivinec.com
01 40 07 58 09