Ge Ba

Ge Ba

du 7 Juin au 28 Juillet 2018

Galerie Penthièvre

Collage

À l’occasion de la Nocturne Rive Droite, la galerie Françoise Livinec a le plaisir de présenter, dans son espace rue de Penthièvre, une collection exceptionnelle de «Ge Ba», «peintures de tissu», nées en Chine à partir du recyclage traditionnel des vêtements.

Réalisé dans l’immédiat après-guerre par des ouvrières chinoises, chaque « Ge Ba » est une composition faite à base de colle de riz et de tissus provenant d’un col de veste trop usée, d’une poche encore solide, d’un fragment de robe de mandarin effilochée…
Raffinement extrême des arts de récupération, ces pièces, alors renforcées, pouvaient resservir dans le vêtement, mais discrètement : doublures, renforts, semelles intérieures.
Sur ces « galettes » de tissu on retrouve ainsi les couleurs de la vie chinoise : l’indigo, le brun et le noir du peuple, les semis de fleurs strictement réservés aux enfants, le chanvre imprimé au bloc, la soie « peau de requin » et des fragments de calligraphies réchappées de la Révolution culturelle.



Dans une même composition on retrouve à la fois des étoffes anciennes ainsi que des tissus de fabrication industrielle de l’après-guerre.
Il est saisissant de noter que des femmes ouvrières du Sud-Ouest de la Chine  dépassaient leur savoir faire historique du patchwork pour obtenir, du fait de leurs compositions audacieuses, les mêmes qualités esthétiques que les artistes d’avant-garde, en  Occident à la même époque.

Hommage à François Dautresme
Cette collection exceptionnelle de « Ge Ba » a été réunie dans les années 60 par un collectionneur unique : François Dautresme (1925 -2002),  fondateur de la CFOC (Compagnie Française de l’Orient et de la Chine).
Cette exposition est un hommage à l’ouverture de sa première boutique, en 1968 à Saint-Germain-des-Près.
Mai 68 c’est aussi ça : le génie de cet homme, il y a cinquante ans, à réinterroger, pour ces trésors, les frontières de l’Art.