Jeanne Coppel, Matthieu Dorval, Loic Le Groumellec, Paul-Auguste Masui, Irène Zack, Léon Zack, Zuka

Pierre qui roule

du 23 Juin au 23 Mars 2012

École des filles

Les figures du paysage

Une approche transversale
L’idée est de créer la surprise en exposant des œuvres modernes et contemporaines, figuratives et abstraites. Dans cette confrontation entre l’histoire et le présent, la magie opère : chaque époque renforce l’autre. La traditionnelle hiérarchie des œuvres d’art se trouve bouleversée. Les époques et les arts entrent en résonance, une vision transversale se crée.


Une programmation inédite :


« Pierre qui roule: les figures du paysage »
A l’heure où la nature est à la fois l’objet de toutes les menaces et de toutes les inquiétudes, l’exposition « Pierre qui roule » interroge les rapports de l’homme et de la nature à travers les arts et à travers les siècles. Une seule nature. Et des milliers de paysages, autant qu’il existe d’yeux pour les concevoir. Paysage naturel improbable à l’image du chaos granitique du Huelgoat, paysage urbain, incarnation de la modernité, paysage mental et intime auquel invitent les lits clos. Au-delà de la figuration, l’exposition estivale de l’École des filles, cet espace d’art unique en France, explore un paysage transfiguré.


Prendre le temps. Le temps de regarder, de ressentir, de parcourir les 400 œuvres modernes et contemporaines. Les rumeurs de la rivière argentée chuchotent que « Pierre qui roule, n’amasse pas mousse... »