La Marge au Centre

Thomas Andréa Barbey, Bernadette Bour, Michel Carrade, Jeanne Coppel, Matthieu Dorval, René Duvillier, Germaine Gardey, Madeleine Grenier, Bang Hai Ja, Xavier Krebs, Jang Kwang Bum, Denise Le Dantec, Loic Le Groumellec, Wei Ligang, Nja Mahdaoui, Bai Ming, Bernard Rancillac, Ko Song Hwa, Catherine Viollet, Katarzyna Wiesiolek, Zuka

La Marge au Centre

du 10 Mai au 2 Septembre 2018

École des filles

Exposition collective : la Marge au Centre


Du 10 au 13 mai
Du 30 juin au 2 septembre
Vernissage jeudi 10 mai – 11h

En présence des artistes


« Des lieux de création souvent périphériques aux lieux de diffusion au centre du pouvoir, l’exposition la Marge au Centre réunit des artistes de la différence : esthétique, nationale, sexuelle. Le mouvement de la marge vers le centre ne peut se faire que dans le temps de l’histoire de l’art, qui réhabilite des artistes de l’ombre.

Le fil rouge de l’exposition se développe autour de cette tension entre l’intime et le collectif, de la singularité de chaque artiste à une même recherche de l’universel. Il est d’autant plus intéressant d’exposer des artistes bretons, français, internationaux, reconnus ou émergents, dans cet espace d’art au Huelgoat, dans ce Kreiz Breizh, qui devient alors, dans un même lieu et au même moment, à la marge et au centre ».



Françoise Livinec




Focus sur une collection de vêtements traditionnels bretons


Le vêtement traditionnel était la carte d’identité de la femme qui le portait : d’où venait-elle, quel était son rang et sa condition, quel jour était-on…tout se lisait sur son vêtement. Abandonné progressivement après la Seconde Guerre Mondiale, il devient le symbole du passé qu’il fallait quitter pour s’ouvrir à la modernité.


C’est aujourd’hui tout un patrimoine à se réapproprier en commençant par envisager le vêtement des Montagnes Noires aux Monts d’Arrée, comme source de beauté et comme oeuvre.


Les pièces présentées, de la collection de Mari-Anna Sohier, sont toutes d’époque. Volontairement toutes de tissu noir, il faudra s’en imprégner plus longuement pour admirer le jeu de contraste des différentes matières, la finesse de la broderie et l’éclat du velours.



Cette collection inédite sera mise en conversation avec des oeuvres d’art contemporain, des années 70 jusqu’à aujourd’hui, issues d’une réinvention du travail de l’aiguille, du fil et des textiles du monde entier par des artistes français et internationaux.